Contact | Lexique | Sites Natixis | Recrutement

Un Brexit entraînerait un changement de paradigme majeur sur le plan macro-économique et sur les marchés financiers

27.05.2016

Le 23 juin prochain aura lieu le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union Européenne. Alors que la campagne des partisans du Brexit ou du Bremain s’intensifie, les experts de Natixis Asset Management se sont interrogés sur les impacts macro-économiques et les conséquences sur les marchés financiers des deux options. Leurs analyses montrent qu’un Brexit entraînerait un changement de paradigme majeur au niveau européen, tant d’un point de vue politique qu’économique.

Un enjeu européen majeur

Selon Philippe Waechter, Directeur de la Recherche Economique, le référendum pose de nombreuses questions sur les conséquences économiques et politiques qui pourraient affecter le Royaume-Uni mais aussi l’ensemble de l’Union Européenne (...) Même si le choix des électeurs est principalement politique, il aura des conséquences économiques importantes.

Des marchés actions européens potentiellement chahutés

D’une manière générale, en cas de Brexit, les marchés actions en Europe devraient subir un choc dont l’ampleur est encore difficile à estimer (5% à 10% voire plus) compte tenu de l’impact macro-économique probable et des liens commerciaux entre l’Union et le Royaume-Uni. L’attitude beaucoup plus timide des investisseurs internationaux vis-à-vis de l’Europe (avec des flux négatifs sur les fonds d’actions européennes depuis février) est la première matérialisation de ce risque.

Des réactions fortes et hétérogènes sur le marché obligataire

Sur les marchés obligataires, le Brexit est perçu comme la menace la plus importante depuis la crise de la dette souveraine en zone euro (...) le Brexit aurait pour conséquence un dramatique accroissement des incertitudes, et par là-même une hausse de la volatilité, et son corollaire, une forte aversion au risque, qui se répercuterait à son tour sur les primes de risque de l’ensemble des classes d’actifs.

 

Pour plus d’informations, lire le communiqué de presse