Contact | Lexique | Sites Natixis | Recrutement

Philippe Waechter

Directeur recherche économique

Chute de la parité de l'euro après la mise en place du QE par la BCE

17.03.2015 - Philippe Waechter

Retrouvez l'analyse macro hebdomadaire de Philippe Waechter.

Décryptage des autres éléments marquants :

 

- Ralentissement des ventes de détail aux USA

- La production industrielle européenne recule

-Stabilisation de l'emploi en France

- La dynamique chinoise en difficulté

- Recule de l'inflation française de -0.3%

 

Lire la suite dans Anticipations Hebdo du 16 mars 2015

Philippe Waechter est directeur de la recherche économique de Natixis Asset Management. Il a vingt-sept ans d’expérience dans son domaine.

Philippe Waechter entre à la Bred Banque Populaire en avril 1988 en tant qu’économiste ; il y devient directeur des Études Économiques en 1994. Il occupe successivement ce même poste chez Banque Populaire Asset Management (devenu Natexis Asset Management) à sa création en juin 1998, puis au sein de Natixis Asset Management*.


Philippe Waechter est diplômé d’un DEA de Macroéconomie de l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Il a été Professeur Associé à l’Université d’Evry en 2002-2003. En 2003-2004, il avait été nommé Professeur Associé en Economie et Finance à l’Université d’Evry. Il est actuellement Chargé de cours à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan.
En 2008 il a publié avec Martial You Subprimes, la faillite mondiale aux Éditions Alphée. Il anime un blog sur la dynamique macroéconomique.


* Natixis Asset Management a été formée à la suite de la fusion de Natexis Asset Management et d'Ixis Asset Management.

Sur Twitter

Philippe Waechter . Il y a 14h

May ‘extremely confident’ of triggering Article 50 by end of March https://t.co/xLXBaWmicQ via @FT

Philippe Waechter . Il y a 16h

RT @ojblanchard1: A Trump administration potential silver lining: It may provide macroeconomists with true randomized (not quite controlle…

Philippe Waechter . Il y a 16h

RT @Mark_J_Perry: CHART: Here's where most of the US MFG jobs went, and they AIN'T comin' back. Blame technology and increased productivity…