Contact | Lexique | Sites Natixis | Recrutement

Raphaël Gallardo

Stratégiste allocataire

Stratégie de l’OPEP: échec et mat ?

22.06.2017 - Raphaël Gallardo

Retrouvez l’analyse de Raphaël Gallardo, stratégiste multi-assets au pôle d’expertise Investissement et Solutions Clients:

- Confirmation des signaux avant-coureurs de ralentissement graduel en Chine et aux Etats-Unis. Croissance toujours forte au Japon et en zone euro.
- L’agenda économique de Trump toujours au point mort.
- La Fed s’apprête à accélérer la normalisation monétaire dans une économie au bord du retournement cyclique, avec des outils encore non-testés (ventes de titres), face à un système financier totalement transformé par la re-régulation post-Lehman (Bâle III, réforme des fonds monétaires), sur fond de surévaluation à Wall Street et volatilités au tapis (taux, actions). Le risque de policy error est manifeste.
- La Chine poursuit son resserrement monétaire à l’aveugle (shadow banks), mais les tensions sur le change sont toujours là (sorties de capitaux). La BCE temporise tandis que la BoJ fait du tapering sans le dire (extinction progressive du programme de QE).
- Nous conservons la surexposition en actions mais réduisons la taille et le béta des paris pays comme sectoriels. Toujours préférer les actions eurolandaises à Wall Street, les taux US au Bund.

 

Lire Perspectives Allocation

Raphaël Gallardo est stratégiste allocataire de Natixis Asset Management. Il a dix-huit ans d’expérience dans son domaine.

Raphaël Gallardo débute sa carrière comme ingénieur financier au sein de Paribas en 1997, avant de rejoindre le pôle Recherche Économique du Groupe BNP Paribas en 1999, puis le pôle Asset Management en 2005. En 2007, il devient Chef Economiste de la société AXA Investment Managers.
En 2013 il rejoint Natixis Asset Management en tant que Stratégiste du pôle d’expertise Investissement & Solutions Clients.


Raphaël Gallardo est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris, cycle ingénieur civil.